COVID-19 : Durant la fermeture de l’horeca, nous restons à votre disposition pour les livraisons à domicile.

Les secrets du boeuf le plus cher au monde

crowdcow_kagoa5_004

Aussi rare que prisé, ce bœuf japonais est élevé comme un grand cru par ses éleveurs pour en faire un produit d’exception. De l’orfèvrerie bovine pour que s’épanouisse le bon gras.

Comme son nom ne l’indique que pour les initiés, wagyu signifie littéralement « bœuf du Japon ». Son prix élevé et son goût prononcé justifient une consommation modérée : pour du wagyu de Kobe, la crème de la crème, il faut compter entre 350 euros et 450 euros le kilo.

Le pays du Soleil levant ne badine pas avec les certifications de ce produit qu’il n’exporte que depuis 2012 : les têtes de bétail sont enregistrées (méthode d’engraissement, ADN, pedigree remontant jusqu’à trois générations), la qualité de la viande est notée, les fermes et les abattoirs sont certifiés, et le wagyu est traité comme une vache sacrée par ses éleveurs.

 

Ce caviar carné au goût délicat de noisette, qui fond dans la bouche tout en résistant à la fourchette, se déguste en très petites portions. L’animal est choyé – il se dit que certains wagyus sont massés, tandis qu’on leur passe du Mozart. Les veaux japonais sont nourris au lait jusqu’à 3 mois, puis avec un mélange d’ensilage de cultures (herbe, paille de riz et céréales) pendant environ 900 jours, jusqu’à ce que la bête ait atteint 31 mois et un poids moyen de 430 kg.

Le seul, le vrai wagyu est donc toujours 100 % japonais, il n’a jamais été croisé et est issu de races séculaires. 

Ce qui différencie le « wagyu du Japon » ? Le bœuf japonais est génétiquement prédisposé à un persillage accru et à produire un fort pourcentage de graisses oléagineuses non saturées, comme les acides gras oméga 3, qui équilibrent le taux d’acides gras oméga 6, et permettent donc de faire baisser le mauvais cholestérol. Son goût et sa tendreté sont dus à une forte quantité de graisse intramusculaire, qui donne ce dessin marbré de gras, ce « persillage », à la viande.

Au Story’Inn, il est évident que nous sélectionnons les meilleurs fournisseurs, assurant ainsi le respect de la tradition japonaise et garantissant un goût exceptionnel dans nos assiettes. Notre wagyu est sacrifié dans le respect dans le respect des conditions les plus strictes afin de vous offrir une viande de race halal de la plus haute qualité.


Découvrir notre menu

Story’Inn Steakhouse
rue de Stalle, 98
+32 2 332 36 22
Horaire : 16:00 – 22:00